Blog 4 – L’année 2014 au village et la politique en avril 2015

by | Apr 1, 2015

Compte-rendu annuel 2014

Introduction
Vous pouvez lire dans ce compte-rendu des informations sur la situation villageoise et sur le terrain communal Suudu Peeral ‘Lieu de rencontres’. Puis vous trouverez un paragraphe sur la communication avec les animateurs et l’insécurité en brousse. Je présente en dernier le contexte politique malien. L’association créée en 2005 a financé des investissements qui atteignent € 75000.00 début 2015. Nous remercions les donateurs privés et les sponsors, en particulier la fondation Rutgers d’Amsterdam, la Kermesse Francophone, le fonds de solidarité d’Amsterdam et l’Alliance Française de Nimègue.

Situation en 2014
Je suis restée 4 semaines en février 2014.(Détails dans la lettre-circulaire, le blog et les photos sur le site). Lors de la réunion avec les chefs coutumiers et les autorités à Suudu peeral, mon message était clair: ‘Vous nous avez demandé des infrastructures socio-culturelles: elles sont réalisées. C’est à vous désormais de gérer ce terrain et de l’entretenir. L’association ne fera plus d’investissements mais continuera de soutenir les activités socio-éducatives’. Les représentants de Lekel, notre partenaire, coopérative agro-pastorale, ont créé un comité de gestion du terrain qui contrôle et surveille. Ce comité semble bien fonctionner. Le processus de désengagement est en bonne voie: prise de responsabilités du comité et des deux animateurs.
Chaque mois, 1000 enfants participent aux activités socio-éducatives organisées par les animateurs Gueladio Diallo et Moctar Guindo. Les adultes vont reprendre les cours d’alphabétisation pendant la saison chaude (mai, juin) . Les formations des matrones (sage-femems locales’ de la région et les réunions pour les micro-crédits sont aussi programmées. L’école reçoit chaque année un soutien au niveau du matériel scolaire. Les villageois de Sareseyni sont reconnaissants des infrastructures réalisées. La salle de lecture est multifonctionnelle: jeunes et adultes, hommes et femmes l’utilisent.
Voici un aperçu des investissements réalisés depuis 2012: la guerre au Mali. Fin 2013: hangar durable (les 3 petits hangars locaux avaient été détruits par les termites), en 2014: nouveau puits, réparation des latrines ravagées par les termites. Début 2015: achat de 4 tables et 6 bancs, écran plat et parabole, nouvelles lampes et un deuxième panneau solaire. En janvier 2015, les villageois ont regardé les matchs de la CAN (Coupe d’Afrique Noire) et les enfants des dessins animés. Les adultes viennent voir Al Jazeera et France 24 le soir. Les jeunes adultes préfèrent les films. Les animateurs coordonnent ces activités. Photos 02/2014 sur le site www.scholeninmali.org

Communication avec les animateurs et insécurité en brousse
Nous communiquons via facebook, des textos, un mail mensuel avec rapport d’activités et nouvelles du village et des coups de fil .Après les attentats en France en janvier 2015 et ceux du Mali à Nampala et Tenenkou, Gueladio a changé son profil sur facebook: ‘je suis Charlie’ puis, ‘Je suis Tenenkou’. A Bamako, des manifestations anti Charlie aveient eu lieu. Lui-même vient de Tenenkou et connaît des victimes des attentats. Les réactions lues sur son facebook étaient menaçantes. Je craignais pour sa sécurité et lui ai alors demandé de rechanger son profil. Le comité de gestion et moi même nous craignons que des bandits saccagent le terrain. Le climat d’insécurité est réel à l’heure actuelle, en brousse aussi. Le 15 avril des brigands ont volé des panneaux solaires dans le village. Les voleurs d’animaux profitent de l’instabilité politique, ils laissent les têtes des moutons ou des boeufs en brousse. Les villageois ont organisé une milice qui ‘patrouille’ entre minuit et 4.30h avec quelques fusils de chasse et des bâtons. Hélas les attaques/attentats continuent au centre du Mali, pas seulement du côté de Mopti mais aussi vers Segou. Le côté positif de facebook, c’est la rapidité de contact. Un exemple: ‘les meubles sont prêts, organise le transport en pinasse’. Regardez le résultat sur les photos du site.

Négociations à Alger avec les mouvements armés et le gouvernement
En 2012, Ansar Dine et Mujao représentaient les groupements djihadistes qui occupaient le Nord du Mali. L’opération Serval a arrêté l’avancée des djihadistes à Konna en janvier 2013. L’opération Barkhane concerne plusieurs pays pour lutter contre le terrorisme au Sahel. Depuis 2012, les mouvements armés se sont multipliés, divergent sans cesse et s’entredéchirent: la CMA (Coordination des Mouvemenst de l’Azawad) réunit les séparatistes et rebelles d’une part et les unionistes et loyalistes restent fidèles au gouvernement de Bamako d’autre part. Cette liste des groupements représentés à Alger en février 2015 donne une idée de la complexité.

CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad): séparatistes er rebelles
MNLA Mouvement national de libération de l’Azawad
HCUA Haut Conseil pour l’Unité d’Azawad
MAA Mouvement Arabe Azawad (dissident)
Plateforme progouvernementale
MAA Mouvement Aarabe de l’Azawad
CPA Coordination pour le peuple de l’Azawad
CM – FPR Coordination des mouvements et Fronts patriotiques de résistance
GATIA Groupe d’auto défense Touareg Imghad et Alliés

Aboutir à des accords de paix lors des pourparlers d’ Alger est donc un véritable défi pour le ministre algérien des Affaires Etrangères. L’équipe de médiation avait démarré à Ouagadougou et comprenait des représentants de l’ Algérie, de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), de l’UA (Union Africaine), de L’Union Européenne, de l’ONU. Je ne donnerai pas de détails ici. Je le fais avec un power point pendant mes conférences sur le Mali. Je me bornerai à citer quelques faits et tenterai une analyse. La réalité m’a fait perdre une fois de plus mon optimisme: 30 attentats entre le 9 décembre et le 9 janvier contre la Minusma (mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation), les FAMA (Forces armées du Mali), des civils et du personnel humanitaire. Les rebelles continuent d’attaquer les groupes attachés à l’intégrité territoriale du Mali comme le GATIA et Gandakoye (milices). Les leaders libérés de la prison de Bamako le 9 décembre ont efficacement stimulé leurs ‘katibas’ (cellules). Les attentats n’ont plus lieu seulement dans le Nord, mais aussi à Bamako, dans le centre du côté de Segou et de Mopti. Comme dans tous les pays en conflit, le banditisme prend de l’ampleur. Vol de motos, de téléphones et de bétail. L’égorgement des personnes se rendant à un mariage près de Niafunke est une preuve que le modèle de violence est contagieux.
Tous les éléments d’une guerre civile restent présents. Puis-je espérer retourner au mali l’hiver prochain? Inschallah! Seuls les mouvements favorables à Bamako ont ‘paraphé’ le document de proposition d’accords de paix. Il est difficile d’envisager la stabilité en Afrique de l’Ouest et dans le Maghreb sachant que Boko Haram a déclaré son soutien à l’Etat Islamiste. Une bonne nouvelle pour terminer: Sjaak Rijke, otage de Ansar Dine est libre depuis le 6 avril 2015.

Françoise Haeck 19 avril 2015